Print

Print


Bonjour je vous souhaite un très bon courage :)

2012/9/13 Erika Hoffmann-Dilloway <[log in to unmask]>

> I wish I could attend! I'm really looking forward to reading your work,
> not only because of my interest in SignWriting but also because of my
> increased interest in LIS (after studying it this summer).
> Buona fortuna and In bocca al lupo!
>
>
> 2012/9/13 Claudia S. Bianchini <[log in to unmask]>
>
>  Bonjour,
>> merci de bien vouloir diffuser à qui pourrait etre intéressé.
>> Désolée pour les envois multiples.
>> Cordialement
>> Claudia S. Bianchini
>>
>>
>>
>>    UNIVERSITÉ DE PARIS VIII – ED-CLI**
>>
>> CNRS-UMR7023 - *Langues des Signes et gestualité*
>>
>> *en cotutelle internationale avec*
>>
>> UNIVERSITÀ DEGLI STUDI DI PERUGIA - DiFiLiLe
>>
>> CNR-ISTC - *Sign Language and Deaf Studies*
>>
>>   Invitation à la soutenance de thèse de
>> Claudia Savina Bianchini
>>
>> Analyse métalinguistique de l’émergence
>> d’un système d’écriture des Langues des Signes :
>> SignWriting et son application à la Langue des Signes Italienne (LIS)
>>
>> Mardi 18 septembre 2012 à 14h
>> Salle de Conférence du site Pouchet
>> 59, rue Pouchet – Paris (XVIIème arr.)
>> Avec comme membres du Jury :
>> Mme Prof. Brigitte GARCIA (président)
>> M. Prof. Christian CUXAC (directeur)
>> Mme Prof. Margherita CASTELLI (directeur)
>> M. Dominique BOUTET (co-directeur)
>> M. Antonio PERRI (rapporteur)
>> M. Alessio DI RENZO (expert sourd)
>>
>> *La soutenance sera interprétée en LSF*
>>
>> *Résumé*
>>
>> Les Langues des signes (LS) ne possèdent pas de forme écrite et la
>> plupart des systèmes élaborés pour leur représentation souffrent de
>> nombreuses lacunes. Cette étude se concentre sur SignWriting (SW), le
>> système qui semble représenter le mieux les formes des LS.
>>
>> Ce travail a pour but de comprendre comment, face à l’apparente
>> complexité du système, SW s'avère d'un emploi facile pour des utilisateurs
>> sourds initiés ; de plus, il vise à exposer les capacités de SW en tant
>> qu’outil pour promouvoir les réflexions métalinguistiques sur la LIS.
>>
>> En premier lieu est analysé le système lui-même et les problématiques
>> fréquentes lors de son utilisation par des sourds experts en LS et en SW.
>> Cette approche regroupe et amène à comprendre (et parfois à résoudre) une
>> partie de ces difficultés, favorisant ainsi le développement du système.
>>
>> Les considérations des utilisateurs visent aussi bien le système que ses
>> aptitudes pour l’écriture et la transcription de la LS, en soulignant ses
>> potentialités en tant que moyen capable d'inspirer des réflexions
>> métalinguistiques. La conclusion de l’analyse est consacrée aux
>> propositions visant l'amélioration de SW, sur la base des données et des
>> analyses effectuées, en vue de son enseignement à des adultes sourds et de
>> son informatisation.
>>
>> En conclusion, SW se révèle comme un système riche en possibilités et
>> efficace pour la représentation des formes des LS, en dépit de certaines
>> problématiques importantes et de la nécessité d’améliorations ; la
>> communauté sourde devra ensuite décider si elle souhaite l'adopter en tant
>> que système d’écriture, l'utiliser pour amorcer une telle évolution ou
>> l'employer uniquement pour véhiculer la forme des signes.
>>
>> *Mots-clés*
>>
>> Langue des Signes Italienne ; Écriture ; Transcription ; Surdité ;
>> Analyse linguistique
>>
>>
>
>
> --
> Erika Hoffmann-Dilloway
> Assistant Professor of Anthropology
> Oberlin College
>



-- 
Meryeme Ayache.*
**Computer Science Engineer
**Ecole Nationale Supérieure d'Informatique et d'Analyse des Systèmes
(Rabat)*
*Information Security System Major.
*
*
*
*
*